RÉGION DE LILLE

Fitch Bennett intervient sur la région de Lille.

Nos Partners maîtrisent très bien les problématiques de recrutement que rencontrent les entreprises lilloises dans le cadre de leur développement et sont à même d’y apporter les bonnes solutions.

 

Si la métropole lilloise connaît un taux de chômage plus élevé que sur le reste du territoire français, un certain nombre de secteurs éprouvent des difficultés en matière de recrutement.

La capitale du Nord.

Compte ainsi plus de 45 000 entreprises dans des secteurs emblématiques de la région, comme la grande distribution, mais aussi dans des domaines de pointe avec des pôles de compétitivité innovants. Les organismes tels que Euratech ou Eurasanté donnent une dynamique nouvelle à la ville.

 

Ces agences de développement économique spécialisées accompagnent tous les acteurs de la santé et du numérique dans leurs projets de création ou de développement d’activités.

 

Domaines d’expertise:

 

Logistique, textile, distribution alimentaire. La ville est considérée comme la capitale de la grande distribution et de la vente à distance grâce à sa position géographique et aussi à son passé de ville marchande. La plupart des sièges des grandes entreprises du secteur sont implantés autour de Lille.

Finalement, tous les métiers de ce secteur y sont représentés et donc demandés.

 

Les fonctions supports sont particulièrement recherchées. Cela se fait sentir en particulier dans les domaines de la gestion, de la comptabilité ou des ressources humaines.

Toutefois, ces fonctions supports ne concernent pas uniquement le domaine de la grande distribution mais également le secteur industriel.

Du côté de la ville de Douai ou encore de Valenciennes, les PME et les sites industriels sont constamment à la recherche de candidats. Les secteurs présents sont nombreux et concernent aussi bien la métallurgie, le BTP que l’automobile, ou encore l’agro-alimentaire bien que légèrement en retrait ces dernières années.

 

La métropole lilloise a su aussi diversifier ses activités.

L’agroalimentaire, l’industrie pharmaceutique, ou encore la santé complètent ainsi le paysage économique lillois.

Ce pourquoi, depuis début 2019, de nouveaux besoins se font sentir principalement sur la métropole Lilloise du côté de la banque et de l’assurance.

 

Le Nord-Pas-de-Calais a longtemps souffert d’une image de cul-de-sac de la France.

Union européenne et mondialisation aidant, le handicap de jadis du statut de ville frontalière devient au contraire un grand atout, qui positionne au mieux l’agglomération lilloise. Une position consacrée par l’arrivée du TGV, avec l’interconnexion des deux gares Lille Flandres et Lille Europe. Sur la carte de l’Europe, la conurbation nordiste est désormais au carrefour des axes reliant trois capitales proches : Bruxelles, Paris et Londres.

Néanmoins, cette proximité des grands centres de décision européens sera renforcée fin 2010 avec une forte réduction des temps de parcours vers Amsterdam et Cologne, qu’on atteindra en deux heures et demie. Et le TGV dessert depuis Lille pas moins de 60 villes françaises, gommant définitivement l’enclavement historique.

L’attractivité de la métropole lilloise est aussi enrichie par un rayonnement culturel incontestable.

Au total, le positionnement de la région de Lille la place idéalement pour les dossiers dits de re-localisation.

 

Si le cas de Bonduelle était précurseur en 1989, suivi par AXA ou Docks de France dans les années 1990, les exemples se sont en revanche multiplié depuis les années 2000 : de l’Ecole nationale des douanes, partie de Neuilly pour Tourcoing, aux Jardineries Delbard en 2005, en passant par Téréos l’année précédente, le mouvement n’a cessé de prendre de l’ampleur.

Depuis trois ans, les grands noms se succèdent :

Cetelem a regroupé certaines activités à Euralille, McCain a implanté son siège européen sur le parc de la Haute Borne, Tate & Lyle son centre de R&D. L’an dernier, l’Ecole nationale de protection judiciaire de la jeunesse a à son tour quitté la région parisienne (Vaucresson) pour ouvrir ses portes à Roubaix.

Enfin, la métropole a su attraper dans ses rets le siège français de Bayer Schering Pharma (lire ci-dessous), transféré de la Défense.

La métropole lilloise a su se remettre en question.

Avec la création de la marque territoriale“Hello Lille”, la ville se mobilise pour développer son attractivité. Le message est axé sur “la générosité, le sens de l’accueil et la convivialité des métropolitains”, affirme la ville.

En effet, ils voient cette nouveauté comme une véritable invitation à s’installer ou s’implanter sur le territoire de la métropole lilloise. Sur les cinq dernières années, un retour très fort à l’emploi s’y est manifesté sur le territoire de Lille.

Une situation géographique idéale.

À proximité de Paris et de la Belgique, du Luxembourg ou encore de l’Angleterre, Lille est un carrefour européen “où il fait bon vivre”. En plus de multiplier les actions pour se moderniser, la région bénéficie de multiples avantages. Sa position centrale permet l’implantation de hubs logistiques importants comme Amazon par exemple. Globalement le marché est tourné vers l’emploi permanent et non saisonnier sur la métropole ou l’ensemble du territoire.

 

Ainsi, beaucoup d’entreprises ont ainsi capitalisé sur leurs outils de production pour se moderniser et donc rendre son offre plus attrayante.

Nos consultants & associés
en charge de la région

de Lille

NOTRE EXPERTISE EN RÉGIONS